Connectez-vous S'inscrire

le cancer du col de l'utérus

Le cancer du col de l'utérus : test de Papanicolaou (Pap)


Chaque année en France, les médecins diagnostiquent près de 3000 cas de cancer du col de l’utérus, dont 1000 décès. Toutefois, des moyens préventifs visent à lutter contre cette maladie.


Le cancer du col de l’utérus : virus du papillome humain

Au cours de la vie d’une femme, son corps est soumis à quelques désagréments biologiques : les règles, la grossesse et la ménopause. Malheureusement, les maladies en font partie comme le cancer, notamment celui du col de l’utérus.
Le col de l’utérus est la partie basse et serrée de l’utérus. Cette maladie se contracte par l’infection d’un virus : le virus du papillome humain. Ce cancer s’implante sur la muqueuse du col de l’utérus, plus précisément, sur l’épithélium (tissu essentiel dans la protection interne et externe du corps). Par conséquent, il provoque des transformations de cette zone-là. A cette échelle, on remarque des lésions précancéreuses. Dans le plus triste des cas, ces lésions se développent en cancer. La progression est indolore et lente. Effectivement, le cancer du col de l’utérus se manifeste, en général, jusqu’à 15 ans après l’infection du virus papillome humain.
Les papillomavirus humains sont transmis par voie sexuelle. D’ailleurs, dès le commencement de la vie libidinale, une femme sur trois est décelée en présence du virus, plus précisément, les adolescentes et les jeunes adultes. Remarquons que le cancer du col de l’utérus est le second cancer le plus courant chez la femme entre 20 à 45 ans. Cependant, des mesures préventives et des traitements protègent contre cette maladie.


Test Pap et traitement du cancer du col de l'utérus

De nos jours, des traitements préventifs existent contre le cancer du col de l’utérus. La prévention des maladies sexuellement transmissibles ne doit pas faiblir en si bon chemin, on se doit de se prémunir contre les MST. La cause première de transmission du virus papillome humain est la voie sexuelle. D’où la nécessité de se protéger avant la relation intime. Quelques solutions demeurent, l’abstinence mais cette résolution est alambiquée, ou l’utilisation de moyen contraceptif comme le préservatif.
Le test de Papanicolaou (ou le test Pap) se réalise auprès d’un gynécologue, de votre médecin traitant ou prendre rendez-vous pour passer un PAP test dans une clinique privée. C’est un examen simple et court s’effectuant généralement en cabinet ou en milieu hospitalier. Pendant le test, le praticien prélève un échantillon de tissu du col de l’utérus lors d’un frottis vaginal. L’échantillon est envoyé dans un laboratoire de cytologie, et est interprété par du personnel compétent. Le résultat est normal si l’on n’observe aucune cellule douteuse, ainsi qu’une inflammation ou une irritation. Dans le cas où l’examen s’avère positif, votre médecin vous accompagnera et mettra en place le meilleur traitement.
Des vaccins prophylactiques voués à la prévention du cancer du col de l’utérus sont sur le marché. La prophylaxie a pour but de bloquer la manifestation, la recrudescence et la propagation d’une maladie. La vaccination est éligible à la gent féminine entre 9 à 45 ans. Des études récentes ont certifié la véracité de ces vaccinations. La piqûre ne remplace nullement le dépistage régulier du test de Papanicolaou.
Pour obtenir plus d’informations, il est judicieux de consulter un médecin.


Suggestion de publications disponible dans la même thématique

Thèmatiques abordées et traitées dans cette publication : cancer, cancer col uterus, grossesse, menopause, mst, regles, test pap

Notez

Rédigé par , le Mardi 22 Mars 2016 et déjà lu 210 fois.
Estelle Papin
Passionnée par l'écriture et la photographie, c'est tout naturellement que j'ai exercée le métier... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Twitter

La rédaction du magazine et le rédacteur web qui à rédigé et publié cet article, vous invite à réagir à cet article en utilisant le module "commentaire" disponible ci-dessus. Les commentaires laissés par les internautes constituent un forum de discussion public, civique et civilisé qui a pour but d'enrichir la présente publication éditoriale. En tant que lecteur de notre magazine et internaute responsable, il est de votre devoir de nous signaler la présence de propos déplacés ou offensants dans les commentaires de nos articles en utilisant le formulaire de contact prévu à cet effet, disponible a cette adresse : http://www.azart.fr/contact. Pour des raisons législatives, les informations de votre connexion internet (FAI, IP, Host, Email...) sont conservées pour une durée indéterminée et cela pour tout commentaire soumis.


Publications disponible dans la même thématique
< >
Dernières infos



Prévisions Météo
Les prévisions météo dans votre région
Contacts & infos légales
RollBox des Thématiques
voyage
massages
automobile
smartphone
littérature
investir en bourse
rédaction contenu
marketing
fabrication de boîtiers en plastique