Connectez-vous S'inscrire

traducteur et interprète deux métiers bien distincts

Traduction et interprétariat : comment les différencier ?


Société, entrepreneur, vous cherchez un professionnel pour traduire les dialogues en anglais de votre dernier film d’entreprise ou des documents destinés à l'international. Vous ne savez pas à qui vous adresser, voici un petit aperçu.


Traducteur et interprète : convergences de ces deux métiers

Les deux professionnels des langues traduisent dans une langue cible ce qui a été énoncé dans une langue source, en tentant de reproduire le sens et le style par écrit ou à l’oral. Généralement, les transferts se font de la langue maternelle vers la langue étrangère ou inversement. Par exemple, il peut s’agir de traduire un texte anglais en français ou l’inverse. Les compétences linguistiques exigées nécessitent une parfaite maîtrise des langues étrangères. Rien à voir avec la pratique courante d’une langue étrangère, cet exercice périlleux nécessite souvent un niveau d’étude bac + 5, suivi formation poussée.
En réalité, traduction et maîtrise sont les seuls points communs, car ces deux métiers exigent technique et rigueur. Pour le reste, ces deux activités sont bien distinctes et mettent en œuvre une gymnastique mentale différente. Il faut savoir qu'il est bien plus difficile de trouver des interprètes qualifiés lors de présentations, formations et événements multilingues.


Les différences de ces deux activités

Le traducteur travaille essentiellement avec des textes ou des documents audio et vidéo qu’il traduit à l’écrit. En aucun cas, il ne parle, car il se contente de rédiger un texte en retour. Le processus consiste à traduire des langues étrangères vers leur langue maternelle. La nature des textes varie énormément : il peut s’agir de textes officiels, de courriers, de textes publicitaires, de transcriptions de vidéos ou encore de notices d’utilisation.
L’interprète travaille des discours oraux qu’il traduit à l’oral. Il travaille d’une langue étrangère vers sa langue maternelle, l’inverse est très peu fréquent. Le but recherché est de faire communiquer des personnes de langues et de cultures différentes. Cela se fait par interprétation simultanée ou par interprétation consécutive (quasi simultané) : dans le premier cas, le contenu est directement traduit au fur et à mesure que l’orateur parle tandis que dans le deuxième, il est d’abord assimilé ou noté, puis restitué. Rappelons que le traducteur peut traiter 2 000 à 3 000 mots par jour tandis que l’interprète doit assurer environ 150 mots par minute ! L’intensité du rythme de travail n’est vraiment pas comparable !
Il existe d’autres formes d’interprétations comme l’interprétation judiciaire ou celle en langues des signes.


Traducteur ou interprète : les compétences déployées

Pour le traducteur, le texte doit être réécrit dans une autre langue pour le rendre compréhensible dans une autre culture. Au-delà de la rédaction des mots, il doit repérer le contexte, faire des recherches pour s’adapter au thème du texte. Même s’il doit aussi respecter les délais qui lui sont imposés, cela lui laisse un temps suffisant pour peaufiner son travail avant remise.
L’interprète, lui, doit apprendre à comprendre, analyser et hiérarchiser rapidement un discours verbal pour le restituer. Il faut donc être à l’aise à l’oral et savoir s’exprimer correctement. Cela demande une bonne intuition et de fortes capacités d’improvisation : en moins d’une seconde, il faut être capable de prendre une série de décisions rapides pour transmettre le message de l’intervenant. En simultané, la pression est tellement forte et éprouvante que les interprètes se succèdent tous les quarts d’heure. Rappelons que la marge d’erreur est faible, surtout pour les interprètes juridiques, ou ceux intervenant dans les grandes organisations mondiales.



Thèmatiques abordées et traitées dans cette publication : entreprise, interpretation, interprete, metier, traducteur, traduction

Notez

Rédigé par , le Lundi 21 Novembre 2016 et déjà lu 199 fois.
Estelle Papin
Passionnée par l'écriture et la photographie, c'est tout naturellement que j'ai exercée le métier... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Twitter

La rédaction du magazine et le rédacteur web qui à rédigé et publié cet article, vous invite à réagir à cet article en utilisant le module "commentaire" disponible ci-dessus. Les commentaires laissés par les internautes constituent un forum de discussion public, civique et civilisé qui a pour but d'enrichir la présente publication éditoriale. En tant que lecteur de notre magazine et internaute responsable, il est de votre devoir de nous signaler la présence de propos déplacés ou offensants dans les commentaires de nos articles en utilisant le formulaire de contact prévu à cet effet, disponible a cette adresse : http://www.azart.fr/contact. Pour des raisons législatives, les informations de votre connexion internet (FAI, IP, Host, Email...) sont conservées pour une durée indéterminée et cela pour tout commentaire soumis.

Dernières infos



Prévisions Météo
Les prévisions météo dans votre région
Contacts & infos légales
RollBox des Thématiques
voyage
massages
automobile
smartphone
littérature
investir en bourse
rédaction contenu
marketing
fabrication de boîtiers en plastique