Connectez-vous S'inscrire
Azart magazine, l'information vulgarisé, simplifié et concise

comment tester une batterie de moto ?

Controler et tester la batterie de votre moto pour eviter la panne


Votre moto refuse de démarrer et vous suspectez la batterie. Mais comment en être sûr ? Explications et test à effectuer sur la batterie de votre moto.


La batterie et ses dysfonctionnements

La batterie est un groupement d’accumulateurs qui permet de stocker et de redistribuer l’électricité. La batterie assure l’allumage et le démarrage de votre motocycle. Que vous utilisiez une batterie au lithium pour moto ou une batterie au plomb-acide AGM, votre conduite influence sa performance. Elle est aussi sensible au froid. Vous devez donc contrôler le bon état de votre batterie de moto pour éviter de rester en panne.

Il existe 3 états de dysfonctionnement de la batterie. La décharge complète a pour résultat la sulfatation, marquée par la présence de cristaux sur les plaques. La décharge partielle est indiquée par la stratification. Dans une batterie au calcium, elle crée des couches d’acide et d’eau en alternance. La surcharge est la conséquence de la dessiccation dont le symptôme est une évaporation d’eau.

Il existe divers outils et contrôles qui peuvent vous aider à trouver une solution si votre véhicule ne démarre pas. Quelle que soit l’anomalie constatée, vous devrez déposer la batterie de votre moto. À chaque étape, effectuez le test, remontez la batterie et vérifiez si la machine démarre.

Quels sont les tests et les outils ?

L’allumage des phares. Le premier test consiste à allumer vos phares. Sils éclairent faiblement, c’est probablement que votre batterie présente des signes de faiblesse.
Le nettoyage des bornes. Pour les batteries de moto scellées, dites sans entretien, commencez par nettoyer les bornes avec une brosse métallique. Pour les batteries de moto non scellées, dites avec entretien, vous pouvez contrôler le niveau.

Les tests de tension permanente. Pour les batteries standards, équipez-vous d’un multimètre et pratiquez le test sur moteur coupé. La tension enregistrée indique l’état de charge de la batterie. À 12,7 V, votre batterie est à 100 %, au-delà elle est en surcharge et à partir de 10,5 V, elle est totalement déchargée. Vous pouvez aussi effectuer un test de tension de démarrage sur la batterie en charge. Vous ne devez pas obtenir moins de 9,6 V en 10 secondes.

Le test de tirage de courant. Il s’effectue au moyen d’un testeur de charge qui reproduit une charge électrique réelle pour déceler le comportement de la batterie.

Si votre batterie est partiellement chargée, utilisez un chargeur de batterie pour moto. Certains modèles multifonctions font aussi office de testeur ou sont équipés d’un booster (recharge rapide). Si elle est morte, changez votre batterie moto.


Thèmatiques abordées et traitées dans cette publication : batterie, batterie moto, moto

Notez

Rédigé par , le Jeudi 28 Mars 2019 et déjà lu 393 fois.


Nouveau commentaire :
Twitter

La rédaction du magazine et le rédacteur web qui à rédigé et publié cet article, vous invite à réagir à cet article en utilisant le module "commentaire" disponible ci-dessus. Les commentaires laissés par les internautes constituent un forum de discussion public, civique et civilisé qui a pour but d'enrichir la présente publication éditoriale. En tant que lecteur de notre magazine et internaute responsable, il est de votre devoir de nous signaler la présence de propos déplacés ou offensants dans les commentaires de nos articles en utilisant le formulaire de contact prévu à cet effet, disponible a cette adresse : https://www.azart.fr/contact. Pour des raisons législatives, les informations de votre connexion internet (FAI, IP, Host, Email...) sont conservées pour une durée indéterminée et cela pour tout commentaire soumis.

Dernières infos




meteo
Contacts & infos légales
RollBox des Thématiques
voyage
massages
automobile
smartphone
apple
entreprise
renovation
decoration
architecte
littérature
investir en bourse
rédaction contenu
marketing
maison
immobilier
travaux
intérieur
obsolescence programmée